Vos questions pour la séquence courte

Répondre
Profil Supprimé

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par Profil Supprimé » 01 mars 2013, 09:10

Dernier message de la page précédente :

pipat a écrit : je vais essayer d'être une bonne élève en espèrant que mon découragement ne parasitera pas mes demandes
Bonjour Pipat, on va prendre les choses une par une :hello:
Tout d'abord il est important que tu ne te considères pas comme une "élève" qui a des "obligation" de résultat, et qui sera mal notée si elle est pas sage... ces schémas habituels sont très négatifs, voire handicapants... simplement tu découvres une technique et tu as besoin de quelques explications pour l'appliquer... c'est un échange, un coup de main, une restitution de ce que nous même avons reçu en notre "temps" pour le démarrage... ensuite à toi de voir ce qui te convient ou pas... OK?

Le découragement dont tu parles me semble être ton principal frein.

Je te cite, (petites phrases "glanées" ici et là sur le forum):

"J'ai l'impression de ne plus avoir aucun plaisir depuis que j'ai commencé ce régime"
" Le régime Seignalet est très strict et je pense que c'est cela qui me fait sombrer"

" Mon découragement me parasite"
"Depuis que je suis ce régime chaque jour j'ai de nouveaux symptômes" etc...

Je te sens comme devant une montagne de contraintes et de frustrations et d'échecs...
Quelques séquences courtes pour aborder ta relation au régime vont t'aider à sortir de ce découragement...
Exemples:
"Même si ce régime trop strict me prive de tout plaisir, je m'aime infiniment et je m'accepte complètement"
"Même si je sombre de devoir me priver de tout ce que j'aime manger, je m'aime infiniment et je m'accepte comme ça"
"Même si je ressens de nouveaux symptômes à cause du régime, je m'aime comme je suis et je m'accepte totalement"


Parmi ces phrases à toi de "sentir" la formulation qui exprime le mieux ton émotion quand tu penses au régime, au moment où tu tapotes. Tu fais ça sans te prendre la tête; quand ce découragement te submerge, alors tu évalues, et tu fais ta ronde.
Tu peux changer tes phrases pour les faire "coller" au plus près à ce que tu éprouves, même si c'est de la colère ou de la rage... par exemple, s'il t'arrive de penser "ce régime me fait chier" et bien tu prends cette phrase "Même si ce régime me fait chier je m'aime exactement comme je suis et je m'accepte telle que je suis", ensuite tu évalues ta rage, tu fais ton inversion psychologique et tu tapotes pour faire baisser cette rage.

Le principe de l'EFT est de traiter l'émotion qui te submerge. Cette technique permet de dénouer les blocages qui empêchent la circulation énergétique sur tes méridiens.Ce n'est pas une "vue de l'esprit", ni un dédale psycho-machin-truc, cette circulation énergétique est aussi importante que le transit intestinal, la circulation sanguine et le flux neuronal
pipat a écrit : Le plus important ce soir est de ne plus ressentir les vertiges et fourmillements dans la tête ;
j'ai fait plusieurs rondes dans la journée mais je débute et je ne sais pas si je m'y prends bien
Bon là je vais avoir besoin de toi... quelles phrases as-tu choisies pour tapoter sur tes vertiges et tes fourmillements ?
Si je demande cela c'est que c'est un exemple important à décortiquer, nous le ferons ensemble si tu veux bien pour rendre le tapping efficace; ainsi tu comprendras une fois pour toute comment aborder par l'EFT un symptôme aussi lourd, généraliste et perturbant.

Fais quelques essais "à vide" de séquence longue pour t'approprier son déroulement, tu traiteras les vertiges avec la séquence longue, d'accord?

Bon, donne-moi les phrases que tu as utilisées depuis que tu tapotes, on va les "relooker" ensemble :mdr3:
A plus tard Pipa et surtout tu ne te prends pas la tête ! C'est le weel-end, tu as du monde... ne te sens pas OBLIGEE de réagir au quart de tour... L'EFT c'est "pour la vie", elle est très fidèle et patiente... elle ne va pas s'effaroucher si elle doit attendre un peu... :ange:

Go Pipat, tu verras tout va se décanter et tu pourras enfin respirer et vivre à ton rythme.
P.S: juste une petite question.. est-ce toi qui a décidé de faire le régime hypotoxique ou est-ce un conseil d'autrui?
:gros bisous:



pipat
Colocataire
Colocataire
Messages : 433
Enregistré le : 14 juil. 2012, 08:39
Enquête de référencement : par hasard en cherchant pour une glossit
Citation : l'optimisme est la capacité à voir le mal seulement là où il est.

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par pipat » 01 mars 2013, 16:03

tu me fais prendre conscience de l'importance de la formulation ;
ton expérience te permet de personnaliser au mieux mes besoins et j'ai même au coeur 2 ou 3 phrases qui me parlent totalement ; puis-je en expérimenter une et passer à une autre après ??

pour mes vertiges et fourmillements j'ai juste exprimé :
une série " mm si j'ai des vertiges" puis "mm si j'ai des fourmillements dans la tête" ..
et pour ma gastrite "mm si j'ai mal à l'estomac" ,"mm si j'ai des brulures dans l'oesophage", 'mm si j'ai des brulures et douleurs dans la gorge"
et hier j'ai ajouté le tapotement au dessus de la tête ;

j'ai retrouvé le document sur les différentes rondes et je n'ai pas expérimenté la scéance plus longue . sans doute vaut-il mieux attendre de bien intégrer la séquence courte ;

ma démarche est vraiment à mon initiative devant l'installation de mon mal être de 40 ans de fibroymalgie et autre ;
j'ai eu la chance d'avoir de bonnes lectures, de découvrir sur internet plein d'informations que je ne soupçonnais mm pas, de rencontrer ma naturopathe devenue une amie dps, et en décembre dernier de prendre le temps de vous connaitre ;

il y a 18mois, j'ai pleuré en supprimant mon bon pain, puis doucement ce fut le beurre, les douceurs "mielleuses" ;j'ai toujours été très gourmande mais sans excès non plus ;
je pensais alors être récompensée de mes efforts (car ce sont vraiment des efforts qui semblent insurmontables :miam: )

puis en cheminant j'ai pris des coups, j'ai enfoui mes larmes, mes colères puis ma haine ; la haine s'en est doucement allée pour de l'indifférence mais il reste des blessures terribles, des manques éternels, et un vrai découragement ;
je me rends compte que dps que je suis petite j'ai toujours été très dure avec moi, puisque l'on m'interdisait la moindre plainte ; j'ai sacrifié mes pensées, mes besoins de repos, tant de beaux projets pour les autres ; j'aurais donné ma vie pour certains ;

et je n'ai jamais rien dit, et je ne dis jamais rien ...je me montre forte, je me montre heureuse, je sauve les apparences (puisqu'on me dit encore et encore :'prends sur toi"

vous m'apprenez le bonheur de la confidence, des sentiments sincères, du soulagement de ne pas être jugée et de l'espoir d'être reconnue telle que je suis vraiment et qui sait être appréciée dans l'avenir ;
je suis encore une petite fille qui se sent prise en faute ;
j'ai encore tant de mal avec le régime, que je me sens coupable du moindre écart ;

cette nuit des larmes salvatrices sont enfin venues commencer un nettoyage de mon âme en souffrance ;

quand je vais mal je pense à vous et je sais que je ne suis pas seule :
j'y arriverai (j'y suis toujours arrivée) mais j'aimerais tant que ce soit en douceur !

hier je me suis fait plaisir lors de mes repas ; ce matin j'ai repris 1 kg : les brulures de l'estomac reviennent en force mais je vais essayer une petite ronde de tapotis tapotas ; les vertiges sont en dormance : il suffit d'un souffle de vent mauvais ....

je vous souhaite une bonne fin de journée
du soleil pour le week-end :gros bisous:
pipat-pierrette

Profil Supprimé

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par Profil Supprimé » 02 mars 2013, 16:25

pipat a écrit : j'ai au coeur 2 ou 3 phrases qui me parlent totalement ; puis-je en expérimenter une et passer à une autre après ??
Formidable, cela signifie que tu as complètement "pigé" comment fonctionne l'EFT. Le fait de "sentir" des phrases qui te "parlent" totalement, est le sésame de ta prise en charge personnelle en EFT. Bravo !
Oui tu expérimentes, et tu peux choisir un mot plutôt qu'un autre en cours de "ronde" s'il te vient spontanément.
Tu peux passer d'une phrase à l'autre si tu "sens" que l'émotion qu'elles évoquent sont liées pour toi.

Par contre, si tu sens que tu changes "d'émotion", tu refais l'inversion psychologique et l'évaluation avant de l'utiliser.
pipat a écrit : il y a 18mois, j'ai pleuré en supprimant mon bon pain, puis doucement ce fut le beurre, les douceurs "mielleuses"
je pensais alors être récompensée de mes efforts (car ce sont vraiment des efforts qui semblent insurmontables :miam: )
Ces propos que tu choisis pour décrire la suppression de "ton bon pain", du beurre et des "douceurs mielleuses" me font "tilt"; ainsi que lorsque tu dis "je pensais être récompensée de ces efforts insurmontables"


Ces mots là sont les tiens, ils sont donc déterminants...
Pour "débloquer" ta situation actuelle, qui te tiraille entre ton choix de suivre le régime hypotoxique pour améliorer ta santé d'une part, et le regret profond que tu as de devoir renoncer à des aliments que tu aimes pour recouvrer cette santé d'autre part, je te propose quelques phrases pour dénouer cette contradiction (ce sont des exemples que, bien-sûr, tu feras coller "au mieux" à ton propre ressenti).
Donc, par exemple:
"Même si j'ai pleuré en supprimant mon bon pain, mon beurre et mes douceurs mielleuses, je m'aime infiniment et je m'accepte comme je suis"
"Même si je ne suis pas récompensée de ces efforts insurmontables que je fais, je m'aime infiniment et je m'accepte complètement"
Des phrases de ce type vont pacifier ta relation au régime et "libérer" sa réussite. Il faut savoir que les émotions négatives entravent le désencrassage et font, qu'au final, tu dois faire trois fois plus d'efforts que les autres pour parvenir au même résultat.. alors je comprends que ça t'épuise et te décourage.
pipat a écrit : pour mes vertiges et fourmillements j'ai juste exprimé :
une série " mm si j'ai des vertiges" puis "mm si j'ai des fourmillements dans la tête" ..
et pour ma gastrite "mm si j'ai mal à l'estomac" ,"mm si j'ai des brulures dans l'oesophage", 'mm si j'ai des brulures et douleurs dans la gorge"
et hier j'ai ajouté le tapotement au dessus de la tête ;

je n'ai pas expérimenté la scéance plus longue . sans doute vaut-il mieux attendre de bien intégrer la séquence courte ;


Abordons le volet: vertiges, électricité dans la tête, fourmillements et brûlures dans l'oesophage (il me semble que les douleurs dans la gorge sont plus une conséquence des brûlures de l'oesophage qu'un vrai symptôme, à toi de voir...)

Donc, comme je te l'ai dit, je pense que ces points sont à aborder avec la séquence longue. Il y a des raisons à cela, outre le tapping plus long de cette ronde (qui ajoute les doigts), la séquence longue comprend deux exercices très actifs, les mouvements des yeux et la chansonnette.
Pour des maux aussi anciens, agressifs et récurrents, ces deux phases sont indispensables pour obtenir les résultats escomptés.
Pourquoi? parce que ces symptômes ne disparaîtront pas définitivement par une séance de tapping; il faudra que tu remettes plusieurs fois "l'ouvrage sur le métier". En cas de crise vertigineuse intempestive, par exemple, pour la stopper avant qu'elle ne "dégénère et ne s'installe", il te suffira alors de reformuler ta phrase et de faire les exercices des yeux, et/ou de fredonner la chansonnette pour que ton corps se remette immédiatement en situation de la séance que tu as dédiée aux vertiges; cela effritera très vite l'agression vertigineuse... tu verras c'est fabuleux...

Pour en venir aux formulations.
Les généralités fonctionnent très mal en EFT.
Dire "même si j'ai des vertiges je m'aime ect". ne prend pas en compte l'émotion (panique, découragement, ras-le-bol, rage, haine etc.) que ces vertiges déclenchent en toi.
Il faut choisir de tapoter sur la situation dans laquelle tu es au moment où ces vertiges se déclenchent et l'émotion qu'il te suggèrent.

Je prends un exemple personnel puisque j'ai souffert moi aussi de ces fichus vertiges.

Je suis en "crise" depuis plusieurs jours. Je suis arrimée à ma banquette parce que je ne tiens pas debout et pourtant il faudrait que je puisse prendre une douche et laver mes cheveux mais c'est impossible, tenir debout sous la pomme de douche est impossible, lever les bras pour frotter mes cheveux est impossible... je me sens une pauvre chose sale, puante et nulle, je ne sais pas ce que je vais devenir, je n'en peux plus d'être rampante, je veux mettre fin à cela d'une manière ou d'une autre.

Cela a donné les phrases suivantes;
"même si je suis sale, puante et nulle à cause de ces vertiges qui m'empêchent de me laver, je m'aime etc."
"même si simplement prendre une douche m'est impossible à cause de ces fichus vertiges, je m'aime etc."
"même si simplement devoir lever les bras m'effraye à cause ce ces vertiges, je m'aime etc."
"même si je ne sais pas ce que je vais devenir si je ne peux même plus me laver à cause des vertiges, je m'aime etc"
"même si j'ai envie d'appuyer sur la touche étoile à cause de ces sales vertiges, je m'aime etc..."
"même si ces vertiges font de moi un animal rampant, je m'aime etc."


Cela a constitué un programme de tapping pour la journée.

Une autre fois j'étais partie faire mes courses, j'étais dans le magasin, mon panier rempli, et j'attendais mon tour à la caisse; j'ai été saisie d'un épisode vertigineux féroce qui m'a obligée à poser le panier par terre et à sortir en vitesse pour aller dans un coin tranquille attendre que ça passe. En sortant, comme une voleuse coupable, j'ai entendu des réflexions désobligeantes sur ma retraite remarquée.

cela a donné des phrases du genre:
"Même si je ne suis même pas fichue de faire mes courses à cause de ces vertiges je m'aime etc."
"même si je me sens comme une voleuse quand je dois sortir en vitesse du magasin à cause de ces saletés de vertiges, je m'aime etc."
"même si les commères se fichent de moi alors qu'elles ne savent même pas l'enfer que je vis, je m'aime etc."


En mettant tes séances de tapping dans des situations et des émotions vécues, tu les rends complètement efficaces.

Iden pour les douleurs gastriques, les fourmillements et éclairs dans la tête; toujours les traiter par le biais de la situation et des émotions vécues alors.

Dernier point: si dans ta formulation tu sens que tu dois employer des "gros mots" ne t'en prive surtout pas.... les "merdique, dégueulasse, saloperie" etc... sont des expressions réalistes et franches de tes émotions, et doivent être respectées...

Cela te semble peut-être un peu fastidieux à lire, mais l'important c'est que tu comprennes comment se construit ta phrase d'appel.


Voilà pour aujourd'hui ma chère Pipat.
N'hésite pas à poser tes questions si je n'ai pas été bien claire.
Bisous
:gros bisous:

pipat
Colocataire
Colocataire
Messages : 433
Enregistré le : 14 juil. 2012, 08:39
Enquête de référencement : par hasard en cherchant pour une glossit
Citation : l'optimisme est la capacité à voir le mal seulement là où il est.

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par pipat » 03 mars 2013, 00:05

tu ne peux être plus claire, tu ne peux mieux me comprendre et m'aider ;
je vais imprimer ton message et mettre en application ce que tu me proposes car je comprends vraiment mieux la démarche EFT grâce à toi ;
mille mercis ;
je te raconterai mon évolution mais sache que tu seras souvent présente dans mes pensées, comme une "guide" vers le mieux être ;
bonne nuit
bon dimanche (soleil au programme)
:gros bisous:
pipat-pierrette

Avatar du membre
proserpine
Colocataire
Colocataire
Messages : 2979
Enregistré le : 27 déc. 2010, 05:36
Enquête de référencement : forum SEP
Citation : Ne jamais renoncer
Localisation : Seine et Marne

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par proserpine » 03 mars 2013, 12:24

Bonjour Pierrette
Les conseils très documentés que tu donnes à Pipat sont très utiles. Il suffit d'adapter à son propre problème.
A te lire, je me rends compte à quel point je m'y prends mal pour construire mes phrases. Pas étonnant que le résultat tarde.
Merci pour tes posts si instructifs.
Raymonde, 63 ans, sep primaire progressive depuis 16 à 20 ans.
Seignalet depuis fin novembre 2010, eft depuis mars 2011

pipat
Colocataire
Colocataire
Messages : 433
Enregistré le : 14 juil. 2012, 08:39
Enquête de référencement : par hasard en cherchant pour une glossit
Citation : l'optimisme est la capacité à voir le mal seulement là où il est.

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par pipat » 03 mars 2013, 17:53

ma cousine m'a envoyé ce lien : http://www.youtube.com/watch?v=2bivg4cy ... e=youtu.be" onclick="window.open(this.href);return false;
une interrogation : je tapote sous le sein avant sous le bras ...
faut-il formuler à haute voix ? je le fais intérieurement ..
quand à la formulation je ne dis qu'une phrase pendant toute scéance : sur la vidéo elle modifie sa demande à presque chaque point de tapotement !!!

il me faut encore des précisions et je sais que je peux compter sur vous ...

je suis suprise : ma fille à qui j'ai parlé de l EFT m'a demandé de lui impriméer et quand elle reviendra la semaine prochaine on va essayer de trouver un moment pour la pratique ;

juste Pierrette il me semble que tu m'avais conseillé de ne pas pragiquer couchée : ai-je rêvé ?

bonne soirée
pipat-pierrette

Profil Supprimé

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par Profil Supprimé » 04 mars 2013, 10:03

Bonjour Pipat :hello:
pipat a écrit : une interrogation : je tapote sous le sein avant sous le bras ...
Ce qui est important c'est de tapoter de haut en bas. Sous le bras et sous le sein sont à peu près à la même hauteur alors ce n'est pas très important. (moi je fais déjà sous le bras et ensuite sous le sein, ça convient mieux à ma propre "logique", à toi de voir...)
Ce qui est important pour tes rondes c'est d'avancer sans hésitation pour ne pas nuire à la concentration sur l'émotion.
Le tapping, avec l'habitude, devient complètement mécanique, un peu comme quand on conduit... on ne se pose plus de questions sur les pédales, cela se fait automatiquement...
pipat a écrit : faut-il formuler à haute voix ? je le fais intérieurement ..
Il est toujours préférable de formuler à haute voix, avec le plus d'emphase possible. La formulation doit être à la "hauteur" de "l'offense" que tu traites.

Quand on est obligé de tapoter en urgence et qu'il est difficile de formuler à haute voix, on peut, en effet, le faire intérieurement. Mais la base, c'est bien de s'isoler et de parler, surtout quand on débute.
pipat a écrit : quand à la formulation je ne dis qu'une phrase pendant toute scéance : sur la vidéo elle modifie sa demande à presque chaque point de tapotement !!!
Il existe en effet des protocoles différents pour certains "traitements de fond", pour des émotions d'enfance par exemple, l'EFT est très vaste; cette thérapie ne cessera de te surprendre...
Cependant, pour le début de la pratique, il ne faut pas se disperser. Il est très important d'acquérir un peu d'expérience (et de réussite nette sur des point abordés...) avant de vouloir aller plus avant.
D"abord phrase par phrase, l'inversion, l'évaluation, la séquence courte, ensuite la longue, bien faire baisser le curseur avec des formulation bien construites et bien adaptées au problème à traiter (et c'est ce que nous sommes entrain de faire actuellement). Pour imager mes propos je vais faire un parallèle: quand tu prépares une salade tu me mets pas l'assaisonnement avant d'avoir lavé tes légumes, puis de les avoir coupés? C'est exactement pareil.
Avance dans l'ordre sinon tu risques de passer à côté du grand potentiel de l'EFT.
Te tracasse pas, comme je te l'ai dit l'EFT c'est pour la vie, tu apprendras de mois en mois à la connaître dans toutes ses dimensions . Tu es entrain de "re-muscler" tes méridiens, ils se "dégrippent"... ne les sollicites pas au delà de leur possibilités actuelles.Travaille d'abord à obtenir des résultats nets avec le B-A BA, cela te permettra ensuite d'aller sans embûches ni découragement bien au delà de ce que tu imagines aujourd'hui.
pipat a écrit : Pierrette il me semble que tu m'avais conseillé de ne pas pragiquer couchée : ai-je rêvé ?
Rire... nan-nan, je ne t'ai pas dit de ne pas pratiquer "couchée", tu fais cela dans la position qui te convient.... :mdr3:

Non, je t'ai dit de ne pas faire de séance quand tu te couches pour t'endormir: au coucher...
En effet, l'EFT fonctionnant avec la concentration sur des émotions négatives, "travailler" quand tu abordes le sommeil risque de fortement perturber celui-ci.

Pour ceux qui veulent traiter des insomnies par exemple, cela ne se fera pas au moment du coucher, mais à un autre moment de la journée.
pipat a écrit : je suis suprise : ma fille à qui j'ai parlé de l EFT m'a demandé de lui impriméer et quand elle reviendra la semaine prochaine on va essayer de trouver un moment pour la pratique ;
S'il s"agit de s'entrainer "à vide" sur la mise en oeuvre des rondes c'est super. Par contre ce serait une erreur de tapoter ensemble... la pratique de l'EFT est une chose très intime puisqu'elle traite de tes émotion A TOI. Le même évènement, une douleur qui semble "pareille" (même un simple mal de tête...), sont FORCEMENT ressenties de façon différentes émotionnellement, et ne feront donc pas du tout l'objet d'une même formulation, cela risquerait de "bousculer" pour rien l'une et l'autre de faire "pot commun"... Ne perd pas de vue que l'EFT est très active et que, mal appliquée, elle peut perturber plutôt que soulager, et ce n'est pas ce que tu veux n'est-ce-pas?
On peut tapoter pour les autres (pour son enfant en effet) mais il faut déjà bien maîtriser pour soi avant. Car tapoter pour les autres doit être altruiste, ce ne sont pas alors ses propres émotions qu'on traite mais les siennes, et ça demande une TRES bonne maîtrise.

Donc, je le répète, fais les choses dans l'ordre.

Bonne journée Pipat. Tu as bien raison de poster toutes ces questions. C'est ce qui est magique à l'Appart'. Une question posée par un coloc en aide beaucoup d'autres qui suivent les sujets en "sous-marin"... c'est la chaîne de la solidarité. Alors n'hésite pas à poster si tu te poses d'autres questions... d'accord?
:gros bisous:

pipat
Colocataire
Colocataire
Messages : 433
Enregistré le : 14 juil. 2012, 08:39
Enquête de référencement : par hasard en cherchant pour une glossit
Citation : l'optimisme est la capacité à voir le mal seulement là où il est.

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par pipat » 04 mars 2013, 15:01

encore une fois je note et je te remercie pour ces précisions simples et claires ;

je suis en apprentissage et je sais qu'il faut du temps pour apprivoiser l'EFT mais tu (vous) êtes là !

belle journée de soleil (je vais de ce pas jardiner : beaucoup de nettoyage mais quel bonheur de partager ma découverte avec la nature) :gros bisous:
pipat-pierrette

pipat
Colocataire
Colocataire
Messages : 433
Enregistré le : 14 juil. 2012, 08:39
Enquête de référencement : par hasard en cherchant pour une glossit
Citation : l'optimisme est la capacité à voir le mal seulement là où il est.

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par pipat » 27 mars 2013, 17:30

j'ai 2 infos différentes pour la séance longue :
-une = tourner les yeux dans le sens anti-horaire d'une montre
- la 2ème = dans le sens des aiguilles d'une montre
et ce, après avoir regardé en bas à gauche sans bouger la tête
pipat-pierrette

Profil Supprimé

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par Profil Supprimé » 28 mars 2013, 08:30

Bonjour Pipat :hello:

Les mouvements des yeux se font ainsi:

1) fermer les yeux puis les rouvrir
2) regarder d'un côté sans tourner la tête (plutôt vers le bas), puis ensuite regarder de l'autre côté toujours sans bouger la tête.
3) tourner les yeux dans un sens, puis dans l'autre, le tout sans précipitation.
Tous ces mouvements doivent être "fermes" mais effectués sans forcer les yeux.

A toi de voir si tu commences par la gauche ou la droite, ou si tu tournes d'abord dans le sens des aiguilles d'une montre ou à l'inverse... de toute façon il faut faire les deux...

Bonne journée Pipat :ange:

Avatar du membre
Pomme Tambour
Colocataire
Colocataire
Messages : 650
Enregistré le : 04 janv. 2017, 21:45
Enquête de référencement : Google

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par Pomme Tambour » 27 juil. 2017, 01:08

Coucou les colocs

Bon, je rejoins la troupe EFT et j'ai presque lu tout ce fil. J'y ai retrouvé quelques similitudes autour des appréhensions et des blocages. Je suis en ce moment pleine de "symptômes". C'est mon point faible lorsque ça va bof... l’hypocondrie, même si entr2o tu vas me redire que ça n'existe pas :hehe: , je l'appelle ainsi pour les moments où ça y ressemble. Mais j'ai des phobies complexes aussi... qui ne sont heureusement pas toutes là en même temps... disons qu'intellectuellement je peux dresser un tableau très précis de tout ce que je ressens... une sorte d'analyse que j'ai sans doute moulinée et qui me sert aussi, j'imagine, à force, de contre-évolution...bref, tout ça pour dire que j'ai peur, en général, d'un paquet de choses, et ça se déplace. Peur des émotions en particulier... j'ai fait bcp "d'efforts" contre elles... on m'a parfois surnommée "la suisse"... j'ai l'air neutre :ange: Ici je laisse passer mes inquiétudes, je m'en cache pas. Tout est très intellectualisé dans mon ciboulot. Mon corps me fait peur, les douleurs, le moindre bidule... lors de séances de relaxation, en général, je lutte... parfois j'ai des crises de bâillements (heureusement)..; sinon, c'est réellement physiquement que ça bloque. L'autre fois, en essai hypnose avec une amie, je suis restée bloquée sur mon palpitant, le sentir battre, angoisse, sans emballement cependant mais j'ai visualisé une planche... dur, rigide... j'ai réussi à plus ou moins transgresser la planche avec un oreiller :hehe: mais à chaque étape de détente, hop, le cœur, ou le bide... Bref, je vais ptêtre pas m'épancher plus encore mais L'EFT m'intéresse, au même titre que la cohérence cardiaque que je pratique régulièrement... ça m'intéresse parce que c'est une technique où l'on se met au service de soi-même... on apprend à se soigner et à s'accepter... j'ai bien compris, à force de pas aller bcp mieux avec les psy et ailleurs que je bloquais par peur d'être débordée, effondrée; comme un gosse qui a peur du monstre sous le lit quoi...
Pour l'EFT, ai forcément de l'appréhension ... là. J'ai eu comme Shadow, des pics de peur dans le bide en début de séance et après... j'ai en général du mal à évaluer... Est-ce que c'est raisonnable de se lancer en EFT avec un gros gros blocage corps/esprit + tendance dépressive/phobique....peur de guérir.. peur de guérir seule aussi... ça a l'air tout indiqué mais pour l'instant je fais des petites phrases qui marchent sans doute moyennement parce que j'évalue pas bien (subconscient veut pas ?) sur mon oreille bouchée.... le mal de crâne, je ne sais pas si ça a marché, la conduite, j'ose pas... Je change/module mes phrases "même si mon esprit ne veut pas lâcher" " même si mes symptômes me font chier" même si mes douleurs et mes symptômes me font peur " etc etc mais sur une même séquence... C'est plus fou à évaluer qu'une douleur précise... et j'ai pas d'images précises qui arrivent, plutôt une détermination en regard des douleurs qui circulent quand je fais la séquence...

Mais j'ai vraiment envie d'aller par là... !

Avatar du membre
Millezieux
Colocataire
Colocataire
Messages : 338
Enregistré le : 05 janv. 2014, 09:15
Enquête de référencement : GOOGLE
Citation : Kyo dake wa... Just do it

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par Millezieux » 27 juil. 2017, 09:21

Bonjour Pomme Tambour, :hello:

Comme tu le dit toi même, tu intellectualises beaucoup... Mais l'EFT reste un outil simple. Certes il y a un protocole, des phrases à construire, une ronde etc... Mais cela reste avant tout une expérience à vivre. Même le meilleur des outils ne reste qu'un outil... ;) C'est l'artisan qui l'utilise qui conditionne le résultat. Et donc pour apprendre à maitriser cet outil, il faut l'utiliser quotidiennement sans avoir peur de mal faire ou de se tromper. Fais les choses simplement, sans prise de tête et vis les états d'âme que tu expérimentes sans jugement, sans attentes, simplement...
Plus grande la conversion, plus grande la déconversion.
Beaucoup souffrent, mais peu veulent réellement faire cesser leurs souffrances.
La santé ne s'achète pas, elle se vie...

Avatar du membre
entr2o
Participants à la Gérance
Participants à la Gérance
Messages : 5876
Enregistré le : 16 févr. 2005, 00:00
Enquête de référencement : autre
Localisation : Avesnelles
Contact :

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par entr2o » 27 juil. 2017, 11:39

Qu'ajouter ? :super: ;)

Avatar du membre
proserpine
Colocataire
Colocataire
Messages : 2979
Enregistré le : 27 déc. 2010, 05:36
Enquête de référencement : forum SEP
Citation : Ne jamais renoncer
Localisation : Seine et Marne

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par proserpine » 27 juil. 2017, 12:34

Surtout ne pas intellectualiser ! Le (s) ressenti... Suis ton ressenti
Et pour les évaluations, le ressenti aussi : si elles sont vagues, pas grave...
Raymonde, 63 ans, sep primaire progressive depuis 16 à 20 ans.
Seignalet depuis fin novembre 2010, eft depuis mars 2011

Avatar du membre
Pomme Tambour
Colocataire
Colocataire
Messages : 650
Enregistré le : 04 janv. 2017, 21:45
Enquête de référencement : Google

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par Pomme Tambour » 27 juil. 2017, 14:46

Merci pour ces réponses.
Je remarque que cela déclenche plein de phrases "même si" après les séquences. Je me surprends à me répéter des "même si" en dehors, dès que je commence à fixer. Il est évident que l'idée d'une libération émotionnelle me titille et ma tête semble faire des "grumeaux" depuis . Comme j'ai pas mal de céphalées en ce moment, j'essaie d'y travailler. Indépendamment de mon inquiétude et des analyses à peu-être faire. Comme ça peut fatiguer je me tâte sur le nombre de séquences. Je ne voudrais pas forcer. Que cela reste intuitif en effet. La difficulté à relier cause à effet est compliquée chez moi. Il y a tellement de phrases qui viennent et de situations à désamorcer...

Avatar du membre
proserpine
Colocataire
Colocataire
Messages : 2979
Enregistré le : 27 déc. 2010, 05:36
Enquête de référencement : forum SEP
Citation : Ne jamais renoncer
Localisation : Seine et Marne

Re: Vos questions pour la séquence courte

Message par proserpine » 27 juil. 2017, 17:00

Le plus simple, c'est d'écrire tous tes "même si...". Il est probable que plusieurs se rapporteront au même sujet, donc, tu pourras regrouper par thème.
Tu mets une note à chaque thème (ça peut êtr approximatif, ce qui te vient tout de suite SANS intellectualiser), puis, tu travailles chaque thème en commençant par celui qui a la note la plus élevée. Ca prendra le temps qu'il faudra, d'ailleurs, il y aura peut(être d'autres "même si" qui remonteront (probablement)
Courage, ça vaut le coup ! Mais, pas de prise de tête ! :nonon:
Raymonde, 63 ans, sep primaire progressive depuis 16 à 20 ans.
Seignalet depuis fin novembre 2010, eft depuis mars 2011

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Premiers pas en EFT (séquence courte) et ses petits plus »